Mathieu Berthollet Case Study Houses

Né en 1977 en Valais, Mathieu Bertholet a quitté la Suisse en 1997 pour Berlin où il a étudié lʼÉcriture de Scène à lʼUniversité des Arts. Il y a vécu pendant dix ans, avant de choisir la vie dʼun SDF de luxe.

En ce moment, il prépare la création en janvier 2011 de sa nouvelle pièce Lʼavenir, seulement au théâtre de Gennevilliers à Paris, au Grü de Genève et en Valais. Pour lʼécriture de celle-ci, il a participé au Stücklabor 2o1o, plateforme dʼécritures contemporaines, au Theater Basel. Cʼest également avec un extrait de cette future pièce quʼil a été invité cet été par le Festival dʼAvignon et la SACD pour un Sujet à Vif en collaboration avec Cindy Van Acker.

Sont en projet également un essai sur lʼécriture scénique, Learning from Architecture et une pièce radiophonique, Luxe, Calme pour France Culture, sur lʼhôtellerie de luxe et le tourisme de la mort en Suisse.

Mathieu Bertholet est lʼauteur de nombreuses pièces historiques, ou documentaires, cʼest selon.
fArBen (prix du Schauspielhaus de Hambourg) est la biographie onirique de Clara Immerwahr, première femme chimiste allemande et épouse de Fritz Haber, lʼinventeur des gaz de combat.
geneva.lounging, adaptation contemporaine du mythe dʼOrphée, est créée à la Comédie de Genève en avril 2002 par Maya Boesch. On est toujours la salope de quelquʼun est, elle aussi, une adaptation dʼun mythe grec méconnu, celui dʼAtis, Sybèle et Agdistis.

Chargé par le canton du Valais de le représenter à lʼExpo.02, Mathieu Bertholet écrit 13 (mise en scène de Catherine Sumi et Jacques de Torenté), spectacle sur lʼhistoire, les fables et les transformations de son pays dʼorigine, le Valais.

Créé par Marc Liebens à Bruxelles en 2002, sAnD est un oratorio sur la mort de Pier Paolo Pasolini. Supporter les visites est monté au théâtre Saint-Gervais de Genève encore par Liebens en avril 2oo5. Cette pièce exhibe les cadavres de la tragédie grecque antique et de lʼOedipe de Sophocle.
rien quʼun acteur, le drame biographique dʼun acteur opportuniste entraîné dans la folie nazie avant la 2ème Guerre Mondiale, est réalisé en janvier 2006 à la Comédie de Genève dans une mise en scène dʼAnne Bisang, puis joué, durant lʼannée 2007, aux Célestins de Lyon, à Vevey et à Sierre.

Sa pièce Heroes, prenant les héros à partie, est mise en scène par Anna van Brée au Théâtre du Grütli en 2006. En 2008 et 2010, Bertholet travaille avec la même metteuse en scène sur des adaptations du Faust de Goethe, puis de lʼAjax de Sophocle, qui donnent lieu aux créations de Faust 08 à lʼArsenic et 50cm au Théâtre du Grütli et à lʼArsenic.

En 2008, Bertholet replonge dans ses origines en écrivant une oeuvre chorale autour du personnage dʼune sainte mythique des régions alpines, Sainte Kümmernis. Il crée ce texte avec sa compagnie MuFuThe dans le coeur historique de la Vieille Ville de Sion, au pied des Châteaux de Valère et Tourbillon.

De 2007 à 2009, il est lʼauteur associé du théâtre du Grütli, où il se concentre sur lʼadaptation pour la scène dʼun des mythes fondateurs de lʼarchitecture moderne, les Case Study Houses. Durant la première saison, il donne des cours populaires dʼécriture, crée et réalise une série hebdomadaire pour le théâtre, les sunset piscine girls, et se lance pour la première fois dans la danse. La chorégraphe Cindy van Acker lui écrit un solo pour un corps non formaté par la danse, CSH# 1. Fort de cette première expérience, Foofwa DʼImobilité lui offre une deuxième chorégraphie en décembre 2007, CSH# 2.

Pour approfondir ses recherches sur lʼarchitecture californienne des années cinquante, il obtient la bourse Villa Aurora du Ministère des Affaires Etrangères de lʼAllemagne. Il vit alors dʼavril à octobre 2007 à Pacific Palissades, Los Angeles.
De retour de ce séjour américain, Mathieu Bertholet écrit et met en scène 24 monologues avec 24 acteurs, les Shadow Houses, sortes de visions documentaires qui répondent aux idéaux des sunset piscine girls de la saison précédente.
Sa compagnie est invitée au Festival (TJCC) du Théâtre de Gennevilliers à Paris avec ces mêmes monologues. Il ponctue son association avec le Grü en janvier 2oo9 en mettant en scène le résultat de ces trois années de recherche, les Case Study Houses #1 to 5.
Il présente en octobre 2009 avec Jennifer Bonn et Frédéric Lombard leur film Deux, trois bleus, commande de la SACD pour le festival Actoral à Montévideo, Marseille.

Mathieu Bertholet a reçu le Prix Jeunes Auteurs de la Radio Suisse Romande en 1997, le Prix Take Away du Burgtheater de Vienne en 2001 pour sa pièce discothèque. Auteur en résidence à la Comédie de Genève en 2001, il y a écrit geneva.lounging. En janvier 2007, ses pièces fArben et rien quʼacteur ont été publiées chez Actes Sud Papiers ; en 2010, Shadow Houses et Case Study Houses chez le même éditeur. En 2009, fArben a remporté le Prix Italia de la meilleure fiction radiophonique dans sa réalisation par Marguerite Gateau pour France Culture.

Il a traduit les pièces de quelques auteurs qui lui tiennent à coeur : Rainald Goetz (Jeff Koons, création à la Grange de Dorigny, avril 2005, m.e.s Anna Van Brée), R.W. Fassbinder (Les Larmes amère de Petra von Kant, m.e.s. Anne Bisang, Comédie de Genève, 2001), Princesse Nicoletta de Rebekka Kricheldorf.

Petit journal d'une assistante échouée sur la colline de l'Ensatt avec un réalisateur et deux techniciens. par Clémence Gross

- Mardi 13 décembre 2011 :

Arrivée à l'Ensatt dans l'après-midi, en même temps que les techniciens, Pierre Minne (chef opérateur) et Guillaume Le Dû (opérateur), le réalisateur : Alexandre Plank étant déjà sur place depuis deux jours pour débuter le travail de lecture et de dramaturgie du son (écoutes de différentes fictions et autres créations radiophoniques avant notre arrivée) et du texte avec les élèves de 3e année.

Déchargement du matériel par les techniciens et les élèves en son.

Mise en place du dispositif sonore. On teste les différents espaces et nous finissons par investir une salle d'informatique transformée en mini-studio pour l'occasion.

Lectures des élèves comédiens des différents textes choisis et discussion avec l'équipe sur la « technique d'enregistrement » à mettre en place durant ces quelques jours. Il va de soi, que le travail à l'Ensatt doit aboutir à la réalisation de 10 microfictions, mais qu’il s’agit aussi un moment d'apprentissage du son pour les élèves. L'aspect pédagogique est donc indissociable de notre travail.

- Mercredi 14 décembre 2011 :

Distribution des textes à chacun des élèves. Chaque élève prendra en charge un ou plusieurs monologues.

Puis écoute de la fiction radiophonique Farben de Mathieu Bertholet réalisée par Marguerite Gateau. Parallèlement : fin de la mise en place technique. Durant l'écoute, Mathieu Bertholet nous rejoint pour nous présenter son projet (en substance), pour lequel il a bénéficié d’une bourse d’écriture :

Présentation du plan de Los Angeles, explication du projet d'architecture «Case Study Houses » : des maisons en kit proposées dans les magazines et prévues pour être démultipliées à l'infini. Projet mis en place dans les années 50 aux Etats-Unis. Un projet très humaniste mais qui se révélera un échec total. Mathieu Bertholet, en mettant en place ce projet d'écriture, a la volonté de faire une pièce de théâtre qui soit une architecture en elle-même. Il est donc possible de modifier l'ordre des textes mais aussi d'en écarter certains, etc. « Shadow Houses » est venu par la suite, après une rencontre décisive de l'auteur avec un personnage important vivant à LA.

Début des enregistrements qui se déroulent de la façon suivante :

Chaque élève passe dans le studio improvisé et enregistre son texte face au réalisateur qui lui donne des indications très précises sur les intentions de jeu. Dans la pièce attenante, l'équipe technique et moi-même scriptons le texte et veillons au bon déroulement de l'enregistrement d'un point de vu technique et sonore. La méthode d'enregistrement que nous avons choisi pour cette réalisation est particulière puisqu'elle s'attache au moindre détail textuel. Un mot peut donc être répété plus de 15 fois de façon très différente. L'un des buts de cette méthode est de créer la matière sonore qui permettra à chaque musicien sollicité sur les 10 microfictions d'imaginer un univers sonore propre à chaque texte enregistré. Il existe donc à la fin de l'enregistrement un panel très vaste d'intentions de jeu et de possibilités « d'architecture » du texte en lui-même.

- Jeudi 15 décembre 2011 :

Suite des enregistrements auxquels participent également les élèves en son de 3e année. Chacun des élèves coréalisent avec l'équipe de France Culture une microfiction qu'ils travailleront par la suite d'un point de vu sonore et musical. Cette collaboration participe à la fois du projet pédagogique et de la sensibilisation des élèves à la prise de son radiophonique et à la direction d'acteurs.

Enregistrement toute la journée jusqu'à tard le soir... La méthode est complexe et parfois laborieuse, mais elle met véritablement en place la volonté de questionner le rapport entre création radiophonique et apprentissage d'une nouvelle façon d'aborder l'un des outils principaux du comédien : la voix.

- Vendredi 16 décembre 2011 :

Enregistrement des derniers textes. Nous sommes un peu (beaucoup) en retard mais l'ambiance est bonne et chacun s'y met !

Rangement du matériel par la technique et tous les élèves. Départ des techniciens.

Derniers échanges avec les élèves sur cette semaine de travail et départ du réalisateur et de l'assistante (l'assistante c'est moi...pour vous servir...).

0 thoughts on “Mathieu Berthollet Case Study Houses

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *